Chapitre_X - LE PASSÉ, LE PRÉSENT, L'AVENIR


…à la Casa Obscura ! C’est maintenant confirmé, la prochaine projection de La fin des vacances aura lieu le vendredi 8 novembre à 20h30 ! Un grand merci à Richard Brouillette et toute sa gang de nous accueillir dans ce temple de la cinéphilie montréalaise ! Temple où est venue blasphémer la tristement célèbre 728 que l’on voit poivrer du manifestant dans La fin des vacances


…un petit souvenir de la Première au parc St-Gabriel le 20 août 2013 !

Ostie, à 18h le 13 août tous les postes de météo sont formels : y va mouiller à soir de 19h à 23h au moins… 90% de pluie, 5 à 10 mm…

Fait que Cinéma sous les étoiles reporte la projection de « La fin des vacances » à mardi prochain le 20 août, même heure, même poste.

Désolé si vous aviez pris des dispositions pour venir. Ce sont les joies des projections en plein air…

À mardi prochain j’espère !



B.

La première du long métrage « La fin des vacances » (et pour ainsi dire la conclusion de la websérie Enfin les vacances) aura lieu mardi soir le 13 août 2013 à la tombée du jour (genre vers 20h30) dans le parc St-Gabriel à Pointe-St-Charles (métro Charlevoix).

La projection gratuite se fera donc à l’endroit précis où l’histoire des deux protagonistes commençait dans la websérie, c’est-à-dire le « fief de l’autogestion à Montréal » (!), le quartier Pointe-St-Charles. Et pour que le concept soit encore plus…  conceptuel, ce sera le dernier film de l’été projeté à ce parc, celui qui marquera la fin des vacances…

Ne disposant pas de camions de publicité qui parcourent les rues avec l’affiche du film dessus (j’en aurais un que je le ferait exploser drette-là…) ni de budget faramineux (pas de budget du tout en fait…), je me rabats sur la pub électronique gratuite et le bouche à oreille. Donc merci de faire suivre à vos contacts si ça vous dit, et surtout de venir voir ça mardi prochain !

La page créée par Cinéma sous les étoiles pour la projection est au http://cse2013.funambulesmedias.org/la-fin-des-vacances-2/ et la page de l’événement Facebook au https://www.facebook.com/events/542970715775281/ .

Le film « La fin des vacances » (avec de la musique, une intrigue, des émoooootions…) est bien différent de la websérie qui, avec ses 35 épisodes totalisant 4h30 de matériels, était plutôt monté à la hache et dans l’urgence… N’empêche, si vous voulez vous remettre dans le mood en écoutant quelques épisodes de la websérie, tout est encore accessible chapitre par chapitre par le menu de la colonne de droite (mais le début du film résume l’essentiel de la web série, un genre de « tout inclus », en quelque sorte…)

Bande-annonce 1 et 2 du long-métrage « La fin des vacances » (2013), conclusion de la web série anarchiste pour toute la famille « Enfin les vacances ». Première du film : 13 août 2013 au parc St-Gabriel à Pointe-St-Charles (Montréal) dans le cadre de Cinéma sous les étoiles (http://cse2013.funambulesmedias.org/la-fin-des-vacances-2/ )

…on vous annonce la sortie de

« La fin des vacances » !

Vous vous souvenez peut-être que dans le dernier épisode de Enfin les vacances, on annonçait la venue éventuelle d’un long-métrage pour conclure cette websérie anarchiste pour toute la famille ? Et bien ça y est presque, « La fin des vacances » est présentement en fin de montage et sera présenté en grande première à l’endroit précis où l’histoire de nos deux protagonistes commençait, dans le quartier Pointe-St-Charles, à Montréal, mardi le 13 août 2013 (c’est-à-dire à la fin des vacances… concept…) !

(grâce à la belle initiative de Cinéma sous les étoiles de Funambules Médias)

Ce site web de la websérie va d’ailleurs reprendre vie quelques semaines avant la projection pour vous donner quelques autres amuse-gueule, mais en attendant, voici l’affiche suivie d’un bref résumé du film…



Cinq ans après un voyage en tandem en France, le duo de la « web série anarchiste pour toute la famille » Enfin les vacances se retrouve une fois de plus sur les routes du vieux continent pour essayer de se reposer un peu. Un bout de papier retrouvé dans leur sacoche à vélo les ramènera cependant très exactement là où ils étaient passés cinq ans plus tôt.

Trouveront-ils maintenant ce qu’ils cherchaient au bout du chemin ? Entre une auberge espagnole disparue et un Printemps québécois qui les hante, une danse pour exorciser les déterminismes de l’enfance et un entraînement à la mort sur les flancs d’une montagne mythique,  leurs vacances auront enfin une fin. Mais une fin à l’image de leur parcours : politique et joyeusement chaotique !

Le p’tit cadeau

Il est dans ce dernier épisode. Ou quand on se met le doigt dans l’engrenage…

Alors voilà, après avoir visionné cet ultime épisode de Enfin les vacances, vous êtes maintenant en mesure d’apprécier chaque mot du titre de ce dernier chapitre…  ;-P

L’expérience de cette web série, avec ses 3 saisons, ses 10 chapitres, ses 35 épisodes et ses 275 minutes de matériel en tout (l’équivalent de 3 longs métrages d’une heure et demi chacun !) fut, il faut bien l’avouer, un peu éprouvante par moment. Mais elle fut surtout ô combien enivrante, et ce, en grande partie grâce à vous, cher public !

Car contrairement à ce qu’insinue à la blague ma (toujours très drôle) complice à la fin de l’épisode précédent, il y avait bel et bien du monde « qui écoutait ça c’te série-là » (à notre grande surprise). C’est d’ailleurs avec un mélange de stupéfaction et de jubilation que nous recevions toujours les commentaires que vous nous adressiez en personne (vous savez, dans ce « drôle de monde » sans clavier d’ordi qui aurait bien besoin d’un peu d’amour et d’anarchisme…).

D’où le « p’tit cadeau » pour vous remercier concrètement… Et en attendant, on va essayer de continuer à nourrir la bête (ce site) à chaque semaine avec toutes sortes de petits bouts de films qu’on espère inspirants, un peu comme ceux de la catégorie « court métrage » qui vous avaient permis de patienter l’été passé. Je ne pense pas qu’il me reste beaucoup de courts métrages présentables à montrer, mais fort heureusement nous ne sommes pas seuls…

YVON D. RANGER

Chien famélique et auberge espagnole

C’était supposé être le dernier épisode du dernier chapitre de Enfin les vacances. Ça finissait bien : la fille retrouvait le village de ses parents où elle n’avait pas mis les pieds depuis 30 ans. On devait tout au plus s’amuser à chercher l’auberge où elle était jadis descendue. Et puis il y a eu cette question, posée à un monsieur devant un bar. Et ce qu’elle voulait à tout prix éviter arriva : la familia…

Ce qui devait être l’ultime épisode de la série en devient donc le pénultième. Alors on se revoit le 25 décembre pour un p’tit cadeau !

Pause publicitaire

Groupe : LA PATENTE À FRANÇOIS LEGAULT (Vie et mort d’un avatar)

À l’action ! : Le CAQ, le parti politique des 1%!

Film pertinent : Infoman présente le iCAQ de la CAQ à Legault

Question de la semaine : Évidemment : ça va être quoi, le p’tit cadeau ?

Comme dixième et dernier chapitre de Enfin les vacances (eh oui, déjà !), on vous propose un petit pont entre le passé, le présent et l’avenir… On ne vous en dit pas plus pour l’instant, à part peut-être que le passé c’est le bonheur qu’on a eu à partager ces trois saisons de ce téléroman web anarchiste pour toute la famille avec vous, que le présent est cet ultime chapitre, et que l’avenir sera… « Restez à l’écoute », comme y disent !  ;-P

Et ce n’est pas parce que c’est notre dernier chapitre qu’il faut perdre ses bonnes habitudes ! Voici donc une petite citation de Laborit tirée du chapitre du même nom dans l’Éloge de la fuite (p.157) :

« Nos pratiques révolutionnaires sont-elles capables d’autocrorrections successives pour atteindre un but qui ne sera pas celui que nous avons imaginé, mais un autre qui ne sera déjà plus le même quand il deviendra objet de nos désirs ? [...] C’est l’éloge de l’imaginaire, d’un imaginaires jamais actualisé et jamais satisfaisant. »

- Henri Laborit

*

Les racines espagnoles

De l’hornazo à la cathédrale, les souvenirs de ses dernières vacances à Salamanca avec ses parents à l’âge de 11 ans lui reviennent malgré les décennies écoulées. Tout comme ceux de sa famille divisée par la guerre civile espagnole.

Pause publicitaire

Groupe : GEORGE ORWELL, DE LA GUERRE CIVILE ESPAGNOLE À 1984

À l’action ! : Hommage à un militant républicain espagnol disparu : Abel Paz

Film pertinent : Vivre l’utopie partie 1 documentaire, guerre, d’espagne, espagne

Question de la semaine : Qu’est-ce qu’il vont foutre dans ce patelin perdu qu’est Villavieja de Yeltes ?

Propulsé par WordPress. Thème: Motion par 85ideas.