Chapitre VII - L'ENFANCE


L’ancienne église

Le retour en un lieu initiatique donne à notre camarade l’occasion d’exorciser quelques vieux démons de son enfance…

Pause publicitaire

Groupe : Mouvement laïque québécois – Promotion et défense de la liberté de conscience
À l’action ! : Assez c’t'athée

Film pertinent : Socalled – You Are Never Alone

Question de la semaine : Quel sera selon vous le prochain chapitre de la websérie ? Un indice : la dernière image de cet épisode-ci est prémonitoire…

Enfin les vacances entame cette semaine sa troisième saison ! Sans tout le fla-fla entourant son entrée en onde l’an passé à pareille date, votre téléroman web anarchiste pour toute la famille n’entend pas moins être à la hauteur de sa réputation de « téléroman qui a révolutionné le genre »

Voici donc un septième chapitre qui, comme les six autres, est inspiré d’un des grands thèmes de l’existence abordés dans notre bonne vieille boussole laboritienne. Ayant pour thème « l’enfance », ce chapitre constitue en quelque sorte un retour aux sources pour notre personnage principal et explique enfin son délicieux petit accent : née dans un petit village français, c’est donc dans l’Hexagone, « avec le roi des cons sur son trône » comme disait Renaud, que nous allons retrouver nos deux anars à pédale ! Et pas seulement pour ce chapitre sur l’enfance, mais pour tous les autres de la saison. On regarde pas à dépense pis on think big, s’tie !

Mais d’abord, comme c’est le début de notre troisième saison, voici non pas une mais trois citations de Éloge de la fuite, tirée du chapitre sur l’enfance.

.

« [...] je suis effrayé par les automatismes qu’il est possible de créer à son insu dans le système nerveux d’un enfant. Il lui faudra s’évader de cette prison, s’il y parvient jamais… »
- Henri Laborit, Éloge de la fuite, p.59
« L’enfant est inculte et c’est bien sa chance. [...] Alors que le sol vierge de l’enfance pourrait donner naissance à ces paysages diversifiés où faune et flore s’harmonisent spontanément dans un système écologique d’ajustements réciproques, l’adulte se préoccupe essentiellement de sa mise en « culture », en « monoculture », en sillons tout tracés [...]« 
– Henri Laborit, Éloge de la fuite, p.60
« De toute façon, si vous rencontrez quelqu’un vous affirmant qu’il sait comment on doit élever des enfants, je vous conseille de ne pas lui confier les vôtres. »
- Henri Laborit, Éloge de la fuite, p.60
*

Retour à Vertaizon

Petite visite guidée au fil des maisons habitées, des anecdotes remémorées et des émotions déterrées. Ou comment connaître le début d’une existence ne peut pas nuire quand on côtoie cette existence quotidiennement sur un tandem…

Pause publicitaire

Groupe : Education : Au-delà de l’école républicaine ? L’éducation intégrale
À l’action ! : Séances de philo pour enfants annoncées à l’UPop Montréal cet automne (détails à venir…)

Film pertinent : RSA Animate – Changing Education Paradigms

Question de la semaine : Quelle était la probabilité qu’une villageoise auvergnate née de parents immigrés devienne la star que l’on sait dans le plus célèbre téléroman web anarchiste à l’est du Mississipi ?

Propulsé par WordPress. Thème: Motion par 85ideas.