Archives : novembre, 2011


Manquer de temps dans une prison

Obéissant librement aux déterminismes qui nous ont conduit jusqu’à cette prison espagnole, nous recevons une décharge d’adrénaline de celui à qui on était sensé en donner une !  Comme quoi la liberté est définitivement un concept bien abstrait et bien relatif…

Pause publicitaire

Groupe :  De prisons en prisons ; Souverains anonymes

À l’action ! : De jeunes contrevenants s’opposent au projet de loi omnibus sur la criminalité

Film pertinent : Des hommes de passage

Question de la semaine : Parlant de temps « en dedans », le prochain et dernier chapitre de la saison parlera du temps « en dehors », mais lequel au juste ?

Libre comme dans un labyrinthe

En route vers la prison de Valladolid, nous nous perdons une fois de plus dans les rues labyrinthiques d’un petit village de Castille, métaphore d’une liberté d’expression de plus en plus exiguë, où tout ce qui nous sera bientôt permis de dire sera « qu’il fait beau quand il y a du soleil dehors », comme l’évoque ironiquement Alain Denault en parlant des poursuites-bâillons contre Noir Canada, une atteinte à la liberté d’expression qui est au fond la même que celle que subissent les prisonniers politiques du pays basque ou d’ailleurs ! Ouf… Tordu ? Attendez de voir le lien entre les deux, par la magie de la traduction…

Pause publicitaire

Groupe : Libre d’être… Écosociété

RoyalOr plans to turn Mount Royal into an open-pit mine
À l’action ! : Le site Free Speech at Risk existe pour mettre de l’attention sur les menaces à la liberté d’expression et la liberté académique au Canada

Film pertinent : Trou Story ;   L’or des autres

Panafricentrage, by Aziz S.Fall, Munich, Octobre 2011.
Question de la semaine : Vont-ils se rendre à leur criss de prison ?

Le prologue de ce neuvième chapitre sur la liberté, en posant la question de la liberté d’expression à travers « l’affaire Noir Canada », donne le ton aux épisodes qui vont suivre où il sera question de prisonniers politiques, donc de gens à qui l’on enlève leur liberté pour avoir exprimé leurs idées…

Et comme au début de chaque chapitre de Enfin les vacances, voici une petite citation de circonstance de Laborit.

«En réalité, ce que l’on peut appeler ‘liberté’, si vraiment nous tenons à conserver ce terme, c’est l’indépendance très relative que l’homme peut acquérir en découvrant, partiellement et progressivement, les lois du déterminisme universel. Il est alors capable, mais seulement alors, d’imaginer un moyen d’utiliser ces lois au mieux de sa survie [...]»

- Henri Laborit

*

Dur réveil au pays de Franco

Après une journée de fou (vélo, train, autobus, avion et auto) qui nous a permis de relire quelques lettres de Gorka avec qui nous avions rendez-vous le lendemain, on se perd on sortant de Madrid à dix heures du soir et on est obligé de faire comme Desjardins (« Et j’ai couché dans mon char ») !

Pause publicitaire

Groupe : Askatasuna, défense des prisonniers basques

À l’action ! : Iban* Apaolaza Sancho trial Highlights and Call to Action

Film pertinent : L’Anus Horribilis (conférence de presse sur les prisonniers politiques basques à 14:30 minutes de cette 2e partie du film)

Question de la semaine : Où se précipitent deux anars après un 24h éprouvant de transport qui les a mené jusqu’au coeur de l’Espagne ? A) à la Sagrada Familia à Barcelone; B) à une corrida à Séville; C) à une prison perdue dans un champ à Valladolid.

Propulsé par WordPress. Thème: Motion par 85ideas.